Vingt ans d’action au service des Essonniennes et des Essonniens

Qui aurait pu prédire que j’écrirais ces lignes il y a vingt ans ! Ce n’est pas sans émotion que je partage avec vous cette date anniversaire en tant qu’élu de l’Essonne.

Le 11 mars 2001 en effet, du haut de mes trente ans, je devenais premier maire-adjoint et conseiller général de la ville d’Yerres.

Vingt ans d’engagement au service de mon territoire et des Essonniens. Le virus, celui qui m’a saisi à 15 ans en tant que colleur d’affiche, avide de changer le monde et le cours des choses, ne m’a pas quitté. Rien ne me prédisposait pourtant à « faire de la politique », à part ce côté bon samaritain que je dois à ma chère maman.

Vingt ans plus tard, à la tête de cette petite France qu’est l’Essonne, dans mon canton, dans ma ville de Montgeron, tous les jours, au quotidien, je suis guidé par la même envie d’être au service des Essonniens et de mon territoire. J’y consacre, avec une passion dévorante et exigeante, ma vie et mon énergie. Il y a eu des doutes, des échecs parfois, mais surtout de beaux projets réalisés, de belles histoires construites avec nombre d’entre vous.

Et l’Histoire de l’Essonne, ce jeune département – 50 ans seulement !- qui s’est écrite sous mes yeux, dont je suis fier d’avoir noirci quelques pages, notamment pour en raviver l’identité, bien loin de l’image que veulent laisser paraître les médias. L’Essonne est bien un département où il fait bon vivre, avec certes de grandes disparités, ne serait-ce que géographiques, entre urbanité et ruralité, mais qui en font toute sa richesse.

Si les temps ont changé, si le monde dans lequel nous vivons s’est complexifié, si le lien des Français avec leurs élus s’est distendu, mes convictions restent intactes, soucieux d’être utile à mon département et mon pays. Je sers d’ailleurs ce territoire et ses habitants au quotidien avec la même énergie et la même passion qu’il y a vingt ans, comme si c’était hier !