Le Salon International de l’Agriculture 2020

Terroir et agriculture, des éléments de fierté pour l’Essonne

Avec 45% d’espaces agricoles, près de 770 exploitations, l’Essonne, au cœur d’une terre francilienne historiquement nourricière, dispose de réels atouts que le Département de l’Essonne s’est efforcé de mettre en avant pour la troisième année consécutive, au Salon international de l’agriculture, du 22 février au 1er mars. De nombreux producteurs essonniens étaient encore au rendez-vous pour promouvoir des produits issus du terroir essonnien. J’étais très heureux, avec mon collègue Guy Crosnier, Président délégué en charge de la ruralité et du monde agricole, de les saluer, ainsi que les chefs de nos collèges qui ont cuisiné avec les saveurs essonniennes pour les partager avec le grand public.

« Le Département s’engage fortement pour soutenir celles et ceux qui feront l’agriculture de demain. Une agriculture à la fois rentable, de qualité et respectueuse de l’environnement. Pour conjuguer ces trois impératifs, nous misons sur l’innovation et l’expérimentation agricoles. Nos actions visent ainsi à accroître les circuits courts, à encourager la diversification des exploitations et les nouveaux modes de production, à développer l’usage des nouvelles technologies ou encore à créer davantage de passerelles entre la recherche et le monde agricole. Le Salon international de l’agriculture est pour nous l’occasion de démontrer tout le sens et la pertinence de notre politique agricole. Les agriculteurs font la richesse de notre territoire. De grandes cultures de céréales, de chanvre et de betteraves y côtoient de petites productions bien implantées, mais parfois méconnues, de cresson, de plantes aromatiques et médicinales, de farine équitable ou encore de miel. Cette année encore, à l’occasion du Salon international de l’agriculture, nous mettons en lumière ces savoir-faire et ces pépites », a souligné Guy Crosnier, lors de l’inauguration du stand Essonne.

Des propos partagés en présence d’Alexandra Dublanche, VP de la Région IDF, Stéphane Layani le Président de Rungis, de Jean-Benoit Albertini, Préfet de l’Essonne et de nombreux élus comme Laure Darcos ou Dany Boyer et des représentants des organismes agricoles (JA1, FDSEA2) venus à cette occasion. J’ai pour ma part rappelé que notre terroir, l’agriculture et tous ceux qui le font vivre, constituent l’identité de l’Essonne, un pan de son patrimoine vivant, et doivent être un élément de fierté de notre département. Ils façonnent, valorisent notre territoire et participent à son rayonnement. J’ai aussi insisté sur le nécessaire virage vers l’innovation que devait prendre l’agriculture en Essonne pour répondre au défi numérique du XXIe siècle. Un chantier d’ailleurs en construction, avec l’Etat et les acteurs agricoles, pour voir émerger en Essonne une filière de pointe en lien avec les entreprises et instituts de recherche présents sur le territoire. J’ai d’ailleurs visité les stands de l’Agroparistech et de l’INRAE, qui s’installeront bientôt sur le plateau de Saclay et travaillent déjà avec de nombreux acteurs essonniens, pour inventer l’agriculture de demain.

Retour en images d’une journée teintée de bonnes ondes au Salon International de l’Agriculture 2020. De riches échanges, des rencontres amicales, l’excellence du savoir-faire de nos agriculteurs et producteurs locaux.

TERRE D’ESSONNE, TERRE D’AVENIRS, TERRE DE PROJETS.
L’ESSONNE, UNE PETITE FRANCE.

http://www.francoisdurovray.fr/

Le plus grand marché de France des produits du terroir

http://www.jeunes-agriculteurs.fr/

http://www.fdsea-iledefrance.fr/