Un nouvel EHPAD Essonnien au nom de Simone Veil

Bientôt un an que Simone Veil est entrée au Panthéon et que la République lui a rendu l’honneur suprême. Son nom demeure un symbole de courage et d’humilité. Le Conseil départemental de l’Essonne l’a choisi pour nommer le nouvel EHPAD que nous avons inauguré hier aux Ulis avec Françoise Marhuenda, Dominique Fontenaille et Marie-Claire Chambaret.

Simone Veil a connu l’enfer successif d’Auschwitz et de Bergen-Belsen. Sa force intérieure, qui aura toujours suscité mon admiration, lui a donné l’envie de se remettre à vivre, de fonder une famille et de s’engager pour défendre ce en quoi elle croyait.

Il est naturel qu’en France des bâtiments publics, des places et des rues, portent le nom de Simone Veil. Elle fut notamment la première femme Présidente du Parlement Européen et l’initiatrice de la loi dépénalisant l’IVG. Elle mena le rude combat pour que cette liberté nouvelle soit accordée aux femmes françaises – cette liberté si chère à notre République.

L’élan d’hommage à Simone Veil, qui traverse le pays et auquel l’Essonne est fière de participer, témoigne du fait qu’elle est à jamais liée à l’Histoire de notre pays. Elle est à sa manière l’incarnation de nos valeurs. Son abnégation nous oblige.

La lettre d’info

Restez régulièrement informé(e) de l’action de François Durovray au service des Essonniens.