Soutien aux Français juifs de l’Essonne

Les actes antisémites qui émaillent la vie de notre pays sont le reflet d’une réalité insupportable : ils étaient en hausse de 74% en 2018. Dans les circonstances actuelles, je tiens à dire à chaque Français juif de l’Essonne qu’il ne doit pas craindre d’être fier de ce qu’il est, ni de ses racines, ni de sa religion.

Les atteintes aux Français juifs et à leurs symboles ont pour objet la destruction de notre union. Cette volonté est guidée par l’ignorance la plus stérile et la bêtise la plus abjecte ; dès lors elle ne peut pas gagner.

Ce qui nous lie est plus fort que ceux qui, lâchement, coupent les arbres plantés en la mémoire d’Ilan Halimi, dessinent des croix gammées sur le visage de Simone Veil, apposent des graffitis antisémites ici et là, agressent l’académicien Alain Finkielkraut en plein Paris, tirent devant une synagogue à Sarcelles ou, comme avant-hier, profanent le Cimetière juif de Quatzenheim, dans le Bas-Rhin.

Dans ce moment où le vent dangereux de l’antisémitisme souffle sur elle, j’ai pleine confiance en notre République pour contrer cette haine. Avec le Prix Ilan Halimi, le Conseil départemental de l’Essonne l’épaule à sa manière dans ce combat : il récompense les collégiens essonniens ayant porté des projets pour lutter contre l’antisémitisme et favoriser l’amitié entre les religions.

À chaque cérémonie de remise du Prix Ilan Halimi, je suis ému de voir à quel point les jeunes qui y participent en ressortent profondément changés. Nous pouvons nous réjouir qu’il soit devenu national en 2018. Grâce à cette initiative porteuse d’espoir, un plus large spectre de la jeunesse de France va pouvoir lui aussi être sensibilisé.

Le combat que nous menons est de longue haleine mais nous le gagnerons. Nous avons pour nous la fraternité. Face à toute attaque proférée contre des lieux de cultes ou des croyants en raison de leur religion, chacun d’entre nous doit incarner ce troisième pilier de notre République. Faire bloc avec lui, voilà ce qui fera perdurer notre unité.

Dans cet esprit, je serai présent, tel que les autres années, aux côtés des Français juifs de l’Essonne lors des grandes cérémonies qui rythmeront 2019, à l’image de Youm Kippour, Roch Achana, Souccot ou encore Hanoucca. Ils pourront toujours compter sur mon soutien indéfectible.

François Durovray

La lettre d’info

Restez régulièrement informé(e) de l’action de François Durovray au service des Essonniens.